GYAKU ZUKI : Coup de poing avec le bras inverse à la jambe avant

LES FICHES PÉDAGOGIQUES D’ÉRIC DELANNOY

Nom de la technique : Gyaku Zuki – Coup de poing avec le bras inverse à la jambe avant
Type de la technique : Technique d’attaque
Niveau de difficulté : etoile


PRÉSENTATION DU COUP DE POING GYAKU ZUKI

Gyaku Zuki est un coup de poing qui s’exécute avec le bras inverse à la jambe avant.

icon-large-itunesconnectCette technique peut être exécutée dans toutes les positions de combat (zenkustu dachi, kokutsu dachi, neko ashi dachi, fudo dachi, hangetsu dachi, sanchin dachi) et peut être aussi associée à différents déplacements (sursaut avant, sursaut arrière, en avançant d’un pas, en reculant d’un pas ou encore pas chassé ou pas croisé). Ce coup de poing, Gyaku Zuki peut s’exécuter niveau Gedan, Chudan ou Jodan et peut être utilisé en technique d’attaque, de contre-attaque ou de contre.

DÉCOMPOSITION ET DÉCOUVERTE DE GYAKU ZUKI

Pour effectuer un coup de poing Gyaku Zuki avec le bras droit, procéder de la manière suivante :

Préparation du coup de poing Gyaku Zuki :

En position Fudo Daschi, hanche de 3/4. Les bras en garde.

Exécution du coup de poing Gyaku Zuki :

gyaku zukiTirer le poing gauche et l’amener sur la hanche gauche, le poing est fermé, les doigts du poing dirigés vers le haut, on appel ce mouvement HIKITE. Le poing droit part de sa position initiale, il peut être placé en garde ou alors placé à la hanche droite. Le bras droit va se tendre devant en glissant le long du corps, les doigts du poing restent dirigés vers le haut tandis que le poing gauche va venir se placer sur la hanche gauche. Pour finaliser cette technique de coup de poing, nous ferons une rotation du poing droit pour amener les doigts vers le sol. Votre technique doit être accompagnée d’un mouvement de hanche, on passe la hanche droite en même temps que votre Zuki droit. On se retrouve donc avec le poing gauche à la hanche gauche et le bras droit tendu devant, doigts du poing droit vers le sol. Une fois le coup de poing terminé, retour en garde avec reprise de la garde et retour des hanches dans la position initiale (hanches de 3/4). Le retour de la technique doit être aussi rapide que l’aller.

LES DÉFAUTS AVEC GYAKU ZUKI

Engager la rotation du poing trop tôt : Attention à ne pas engager la rotation du poing (celui qui va frapper) trop tôt, cela aurait pour effet de décoller le coude, la trajectoire de la frappe ne serait plus linéaire et rectiligne ; votre attaque Gyaku Zuki ne serait pas efficace.

PERFECTIONNER LE COUP DE POING GYAKU ZUKI

Une fois que vous maîtriser ce coup de poing à gauche et à droite, sur place en déplacement avant et arrière, sur toutes les positions, vous pouvez maintenant rendre votre coup de poing plus efficace.

UTILISATION DES HANCHES :

Pour cela il va falloir commencer à utiliser les hanches, engager la hanche côté coup de poing. On va exercer une rotation (sur un plan horizontal) des hanches, c’est à dire avancer la hanche droite au niveau de la hanche gauche, la ligne des hanches doit rester parallèle au sol. On amène la hanche droite au niveau de la hanche gauche sur le trajet aller du coup de poing et on ramène la hanche droite derrière la hanche gauche sur le retour du coup de poing(Hanches de 3/4). Il faut imaginer accrocher son épaule à la hanche, c’est donc la hanche qui va déclencher le coup de poing (Voir l’Atelier Pédagogique sur l’utilisations des hanches). Vous devez transmettre toute l’énergie dans votre coup de poing et ce seulement au moment de l’impact grâce au gainage musculaire.

DÉCONTRACTION ET GAINAGE MUSCULAIRE : TRANSMETTRE L’ÉNERGIE SUR L’IMPACT

Pour cela on va utiliser la décontraction et le gainage musculaire ainsi nous allons améliorer la vitesse d’exécution du coup de poing et surtout améliorer l’efficacité de ce Gyaku Zuki. Pendant la préparation de ce coup de poing et l’exécution de celui-ci, vous ne devez avoir aucune contraction musculaire, dans le cas contraire la vitesse de votre Gyaku Zuki serait ralentie par celle-ci (C’est comme rouler en voiture avec le frein à main serré….). Par contre, à la fin de la technique, vous pouvez gainer la ceinture abdominale accompagnée d’une expiration brève et tout de suite tout relâcher pour la reprise de garde.

TRAVAIL À DEUX BRAS :

On a souvent tendance à exécuter nos techniques en ne passant qu’au bras qui va bloquer ou alors qui va frapper. Pour perfectionner votre Gyaku Zuki, ce qui est valable pour toute autre technique d’attaque ou de blocage, on va utiliser le bras qui revient à la hanche, le Hikite. On va imaginer attraper une poignée avec cette main et tirer en venant placer le poing à la hanche (Comme donner un coup de coude derrière), ce qui va augmenter considérablement la vitesse mais aussi l’efficacité de votre attaque.

%d blogueurs aiment cette page :