Confiance en soi en compétition: quelques outils de préparation mentale

confiance en soi sport compétition technique
La confiance en soi comme déclencheur de son potentiel

Pouvoir activer la confiance en soi dans la période de l’avant-match est évidemment centrale. S’il est important de suffisamment s’échauffer physiquement, mais aussi d’activer sa technique pour exploiter au mieux son potentiel dans la compétition, l’aspect mental l’est tout autant. Pour rappel, le mental peut influencer négativement ou positivement  la performance technique et physique. Si le sportif peut activer une détente mentale, associée à un dynamisme physique adéquat, avec un sentiment de confiance en sa technique, il a toutes ses chances d’être efficace.

La sensation de confiance en soi va donner le « feu vert » au compétiteur pour lâcher ses coups ou sa technique. Si elle n’est pas présente, il est probable que la prestation sera en dessous du potentiel du sportif.

 

Quelques techniques:

Bien que la confiance en soi peut être liée à des facteurs particuliers, comme une période difficile , ou une spirale de défaites ou d’échecs- et qui nécessitent un travail spécifique-, il existe quelques éléments simples qui ont fait leurs preuves et qui peuvent être utiles à retenir pour activer le sentiment de confiance en soi avant une compétition:

préparation mentale 7

Niveau de stress: rester dans une zone de contrôle

La confiance en soi ne peut s’activer que dans un état de stress d’avant-match qui soit « suffisamment bon »: ni trop bas (sinon pas assez de motivation),ni trop élevé (sinon l’activation du corps est trop élevée, ayant pour conséquence la perte de la maitrise technique), le sportif doit rester dans une zone de contrôle, dans un stress positif qui peut aider à performer.

  * si le stress est trop élevé, il convient d’adopter un rituel relaxant, comme par exemple: quelques respirations calmes, prolonger l’échauffement, s’isoler dans une pièce pour se calmer, écouter de la musique, parler,… (cela dépend de chacun) * S’il est trop bas, adopter un rituel dynamisant (bouger, se parler positivement, …) Il convient toujours de positiver le stress: le stress, c’est votre dynamisme que vous allez utiliser pour agir

« Rester dans sa bulle »

« S’occuper, pas se préoccuper »

préparation mentale 4

De manière générale, il est bien connu que ne rien faire laisse beaucoup de place pour penser. Ces pensées peuvent amener à stresser exagérément avant un match, et à générer des pensées parfois négatives. Le mieux est de trouver votre rituel pour rester dans votre bulle ou en tout cas ne pas avoir le temps pour trop gamberger.

Prendre ses repères

Bien s’imprégner de la salle ou du terrain en venant suffisamment à l’avance, en prenant conscience de l’ambiance dans laquelle vous allez évoluer, pour prendre vos repères au moyen des rituels qui vous procurent une sensation de confiance.

Pratiquer l’imagerie mentale avant votre match

En pratiquant des visualisations positives avant un match, par exemple en activant certains de vos points forts techniques (mais aussi physiques et comportementaux) , au moyen  d’images dans votre tête, vous allez activer votre potentiel technique mais aussi une sensation de confiance en vous. Votre corps sera alors programmé pour activer votre potentiel technique durant le match. Il a été montré que les athlètes les plus performants anticipent plus positivement les épreuves au moyens d’images mentales plus positives que les athlètes moins performants…

Activer une attitude positive

L’attitude corporelle que vous allez prendre va influencer votre sentiment de confiance en soi. C’est à vous de trouver l’attitude dans laquelle vous vous sentez bien et qui vont activer une sensation de confiance en soi et de motivation optimale pour performer
 

Travailler la confiance en soi est évidemment personnelle, cette article ayant donné un aperçu et quelques idées.

Pratiquer un ancrage de ressource pour stimuler la sensation de confiance:

Article rédigé par Manuel Dupuis, psychologue du sport, préparateur mental